Err

Votre panier 0,00 EUR
Blog
Rechercher

Nouvelle ère de Japon, Reiwa

Reiwa

La nouvelle ère du Japon, Reiwa, qui succède l'ère Heisei, a commencé le 1er mai.
Reiwa signifie "harmonie" et "paix".

Les ères japonaises sont utilisés comme calendrier. Cette méthode provient de la pratique impériale chinoise. Mais les ères japonaises sont indépendantes de celles de la chine.

L'origine du mot "Reiwa" se trouve dans "Préface de trente-deux chansons de prunier "「梅花の歌三十二首 序文」", contenue dans "Man'yoshu" qui est la plus ancienne anthologie Waka (poésie japonaise) éditée il y a 1300 ans. La préface et les chansons racontent une fête qui a été organisée à Dazaifu il y a 1300 ans.

Dazaifu est connu pour son sanctuaire shinto Dazaifu Tenmangu, et aussi renommé par ses 6000 pruniers de 167 variétés différentes.

Dazaifu Tenmangu est construit sur la tombe de Sugawara Michizane, le dieu de la connaissance. Environ dix-millions de touristes viennent le visiter chaque année.

C'est un endroit très relaxant et naturel. Si vous avez l'occasion, allez-y absolument!






Rédigé le  5 mai 2019 15:12 dans Culture  -  Lien permanent
0 Commentaires  

O Hanami

O Hanami 

Sakura (ceriser), est un symbole très important au Japon.
Les fleurs de cerisier fleurissent entre fin mars et fin avril (du sud au nord du Japon). Pendant cette période les japonais aiment faire "O Hanami", une coutume traditionnelle pour apprécier et profiter des fleurs et de l'arrivée du printemps. On pique-nique, on boit, on discute, on chante sous les cerisier en fleurs.
On pense que cette tradition de O Hanami a commencé en chine durant la dynastie chinoise Tang (correspondant à la période Nara de 710 à 784 au japon) qui a fortement influencé le japon, entre autres apportant l'esprit pour apprécier les fleurs. A cette période, les fleurs de Ume (prunier du Japon) était les plus appréciées, mais depuis la période Heian, les fleurs  de cerisier ont commencer à attiré plus l'attention. 





Cette tradition se perpétue encore aujourd'hui. On fait sort faire des pique-niques en famille, entre amis et collègues.
Comme l'accueil des nouveaux employés est en avril au Japon, souvent pour cette occasion les patrons organisent O Hanami pour les jeunes gens.

La plus part des japonais préfèrent la période où les pétales commencent à tomber, plutôt que la période de pic de floraison, car c'est une beauté éphémère, rare et légèrement triste...






Rédigé le  12 avril 2019 15:14  -  Lien permanent
0 Commentaires  

bougie traditionnelle japonaise

Bougie traditionnelle japonaise

Les Warousoku (prononcez walôsokou) sont les bougies traditionnelles japonaises fabriquées avec la cire des graines de l’Arbre à Suif, qui est le seul ingrédient de ce produit 100% naturel. La technique de fabrication de cette bougie japonaise s'est transmise de père en fils pendant 200 ans.

Nos bougies sont fabriquées pars notre artisan Monsieur Oomori.
Dans sa famille, maître Tarou Oomori représente la sixième génération d’artisans spécialisés dans la fabrication de bougies traditionnelles japonaises. Son atelier est situé dans la préfecture de Ehime sur l'île de Shikuko. Depuis la fin de la période Edo, cette région a prospéré grâce à la fabrication de papier japonais (Washi) et grâce à la production de cire naturelle japonaise (Warou) extraite de l'arbre à suif. Les techniques employées dans l’atelier de Maître Oumori sont héritées de cette période, et la famille continue de préserver les secrets de fabrication de ces bougies traditionnelles uniques, faites à la main une par une avec le plus grand soin. Le processus de fabrication témoigne de la technicité et de l'intuition des artisans, développées et affinées durant de nombreuses années.

Le père et le fils Oomori










La cire est fondue entre 40 et 45°C et maintenue à cette température par ajouts réguliers de cire fondue dans la vasque. Des baguettes, sur lesquelles est enroulée la moelle de Higusa (Joncs épars) maintenue par de la soie, sont trempées dans la cire fondues, puis roulées dans la main de l'artisan pour donner forme aux bougies.


Les graines de l’arbre à Suif. On voit à gauche les baguette entourées de moelle de Higusa avant trempage dans la cire.





Voir les bougies


Rédigé le  17 mars 2019 17:22 dans ArtisansVoyage  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Hina matsuri

Hina matsuri

Aujourd'hui, le 3 mars c'est Hina matsuri au Japon. 
Hina matsuri est une fête pour toutes les petites filles. L'origine de cette tradition remonte à l’époque Heian. Ce jour-là, la famille boit du Amazake (boisson sucré non-alcoolisée à base du riz) et décore la maison avec des fleurs de pêcher et de cerisier pour célébrer ce jour. Les jours qui précédent l'événement, des poupées japonaise sont exposées dans la maison, au plus grand plaisir des petites filles. Ces poupées, Hina ningyo en japonais, sont des poupées spécialement créées pour Hina matsuri. Elles sont parfois transmises de génération en génération dans la famille. Elles représentent des personnages de la cours impériales de la période de Heian

Il y a aussi une croyance qui dit qu'il faut ranger les poupées le soir du 3 mars, sinon les filles de la maison ne pourront pas se marier. Donc ce jour-là les pères japonais font du zèle pour ranger les poupées :)









Rédigé le  3 mars 2019 17:32 dans Culture  -  Lien permanent
0 Commentaires