Err

Votre panier 0,00 EUR
Blog

Jomon

Jomon

Jomon

Puisque nous allons nous intéresser à la céramique et à la poterie dans tous ses états, commençons par le commencement.

De quand date l’apparition de la poterie dans la péninsule nippone?

En Occident et au proche et moyen Orient, la poterie apparaît au moment du développement de l’agriculture et/ou de l’élevage, qui entraînent sédentarité et formation des premières bourgades. Ces transformations surviennent lors de la période dite «néolithique». Mais ce qui est vrai pour l’Occident, déjà à cette période, ne l’est pas pour l’Extrême Orient. Il se trouve que les japonais ont développé la poterie 8000 ans avant l’agriculture! Mais, si les populations ne connaissaient pas l’agriculture, dans nos normes occidentales ils devaient être des «chasseurs cueilleurs». Comment peut-on être chasseur cueilleur, et donc nomade, et trouver le moyen de développer la poterie?

Il semble que le Japon de l’époque était une sorte de paradis du chasseur cueilleur qui autorisait une vie relativement sédentaire agrémentée d’habitations primitives.

Cette période s’appelle la période Jômon, et s’est développée à partir du Xème siècle av JC, dans tout le Japon. Les premières traces identifiées l’ont été à Nagasaki, sur l’île de Kyushu. Cette période qui culmine de - 3500 à - 2000 environ, s’est poursuivie tardivement surtout dans le Kanto et le Tohoku, jusqu’au IVème siècle après JC.

Et les poteries alors ? Elles servaient à cuire puis à stocker, dans des pots plutôt profonds, et adaptés à la cuisson. Le transport des aliments et des marchandises se faisait plutôt dans des récipients en bois, en bambou, dont certains étaient déjà recouverts de laque (!) à la fin de l’époque Jomon. Ainsi c’est cette période très précoce qui est à l’origine de nombre d’artisanats japonais traditionnels.

Le nom «Jomon» signifie «motif de corde». Parce que les ornementations se faisaient en pressant des cordes sur la poterie avant leur cuisson. Et la poterie s’appelle Jomon doki, 縄文土器

Source: Nouvelle Histoire du Japon. Pierre-François Souyri, Editions Perrin.


Rédigé le  30 août 2018 10:00 dans Culture  -  Lien permanent
0 Commentaires