Err

Votre panier 0,00 EUR

Nanakusa-gayu (Porridge aux sept herbes sauvages)

Nanakusa-gayu 

Le 7 janvier au Japon est la fête "Jinjitsu-no-Sekku", et c'es l'occasion de manger le Nanakusa-gayu, qui est un porridge contenant sept sortes d'herbes sauvages et consommé chaque année à cette date. Cette coutume remonte à l'époque de la dynastie de Han en Chine et est arrive ensuite au Japon.

Dans l'antiquité chinoise il y avait cinq festivals saisonniers par an. Le premier de ces événements est le Jinjitsu-no-Sekku, ou "Journée de l'homme". Ce jour-là, on devait être bon avec autrui, et le matin, il était de coutume de manger une soupe faite de sept sortes légumes, pour la santé et la réussite au travail.

Au Japon, depuis longtemps, il existe une coutume appelée "Waka-na-tsumi" (cueillette de jeunes pousses) qui consiste à prier pour la santé en cueillant et à consommer des plantes sauvages qui poussent en début d'année pour en recevoir leur énergie.

On pense que le porridge Nanakusa est né de ces deux traditions. Dans le porridge Nanakusa, les japonais mettent souvent du céleri chinois, de la bourse-à-pasteur, de la cotonnière blanc jaunâtre, de la morgeline, du lamier amplexicaule, du navet et du radis blanc.
   
Une autre bonne raison pour manger du porridge  Nanakusa le 7 janvier, est que nous mangeons des repas très riches pendant les fêtes de fin d'année, et cela permet de reposer notre estomac. Le Nanakusa-gayu est un bon choix pour une journée détox!





Rédigé le  7 jan. 2021 0:00  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site